Marie Antoinette par M. Stefan Zweig

October 20, 2018

Marie Antoinette par M. Stefan Zweig

Titre de livre: Marie Antoinette

Auteur: M. Stefan Zweig

ISBN: 1502913291

Télécharger Lire En Ligne

M. Stefan Zweig avec Marie Antoinette

Marie Antoinette par M. Stefan Zweig a été vendu pour £19.89 chaque copie. Inscrivez-vous maintenant pour accéder à des milliers de livres disponibles en téléchargement gratuit. Le livre disponible en PDF, epub, audiobooks et beaucoup plus de formats. L’inscription était gratuite.

Note de l' auteur. Ecrire l'histoire de Marie-Antoinette, c'est reprendre un proces plus que seculaire, ou accusateurs et defenseurs se contredisent avec violence. Le ton passionne de la discussion vient des accusateurs. Pour atteindre la royaute, la Revolution devait attaquer la reine, et dans la reine la femme. Or, la verite et la politique habitent rarement sous le meme toit, et la ou l'on veut dessiner une figure avec l'intention de plaire a la multitude, il y a peu de justice a attendre des serviteurs complaisants de l'opinion publique. On n'epargna a Marie-Antoinette aucune calomnie, on usa de tous les moyens pour la conduire a la guillotine; journaux, brochures, livres attribuerent sans hesitation a la louve autrichienne tous les vices, toutes les depravations morales, toutes les perversites; dans l'asile meme de la justice, au tribunal, le procureur general compara pathetiquement la veuve Capet aux debauchees les plus celebres de l'Histoire, a Messaline, Agrippine et Fredegonde. Le revirement fut d'autant plus profond, lorsque, en 1815, un Bourbon monta de nouveau sur le trone; pour flatter la dynastie, on repeint l'image diabolique sous les couleurs les plus flatteuses; pas de portrait de Marie-Antoinette datant de cette epoque ou elle ne soit idealisee et aureolee. Les panegyriques se succedent; la vertu insoupconnable de Marie-Antoinette est farouchement defendue, on celebre en vers et en prose son esprit de sacrifice, sa grandeur d'ame, son pur heroisme; et des anecdotes, abondamment trempees de larmes, tissees la plupart du temps par le monde aristocratique, encadrent le visage transfigure de la reine martyre. La verite psychologique, comme c'est le cas le plus souvent, se rapproche ici du juste milieu. Marie-Antoinette n'etait ni la grande sainte du royalisme ni la grande grue de la Revolution, mais un etre moyen, une femme en somme ordinaire, pas trop intelligente, pas trop niaise, un etre ni de feu ni de glace, sans inclination pour le bien, sans le


Stefan Zweig, né le 28 novembre 1881 à Vienne, en Autriche-Hongrie, et mort par suicide le 22 février 1942, à Petrópolis au Brésil, est un écrivain, dramaturge, journaliste et biographe autrichien. Ami de Sigmund Freud, d'Arthur Schnitzler, de Romain Rolland, de Richard Strauss et d'Émile Verhaeren, Stefan Zweig fit partie de la fine fleur de l'intelligentsia juive viennoise, avant de quitter son pays natal en 1934 en raison de la montée du nazisme. Réfugié à Londres, il y poursuit une œuvre de biographe (Joseph Fouché, Marie Antoinette, Marie Stuart) et surtout d'auteur de romans et nouvelles qui ont conservé leur attrait près d'un siècle plus tard (Amok, La Pitié dangereuse, La Confusion des sentiments). Dans son livre testament Le Monde d'hier. Souvenirs d'un Européen, Zweig se fait chroniqueur de l'« Âge d'or » de l'Europe et analyse avec lucidité ce qu'il considère être l'échec d'une civilisation. La lente maturation d'un écrivain (1881-1904) Stefan Zweig est le fils de Moritz Zweig. Ce dernier est né en 1845, d'une famille originaire de la Moravie, et a d’abord été marchand avant de fonder, à l'âge de trente ans, une petite tisseranderie dans le nord de la Bohême et de devenir un fabricant de tissus fortuné ; il épouse Ida (Brettauer) Zweig, née en 1854, fille d’un banquier récemment installé à Vienne après avoir fait ses débuts à Ancône. Stefan Zweig naît le 28 novembre 1881 à Vienne. Avec son frère aîné, Alfred, il complète une famille « (qui) a voulu réussir son intégration et tenu à (leur) donner une éducation laïque. À l’exemple de ses parents, il(s) ne parle(nt) pas l’hébreu, ne fréquente(nt) pas la synagogue, ne cultive(nt) pas (leurs) racines…, et (Stefan) n’aime pas s’entendre rappeler qu’il est juif ». Stephan Zweig (debout) et son frère Alfred, vers 1900 Zweig est élevé à Vienne, dans le quartier du Ring à l’atmosphère bourgeoise et conformiste si caractéristique du règne de l’empereur François-Joseph. Inscrit en 1891 au Maximilian Gymnasium (actuel Gymnasium Wasagasse (en)), il subit l’enseignement scolaire, extrêmement rigide et autoritaire, comme un bagne. Il réussit malgré tout à obtenir son baccalauréat en 1900, avec une distinction en allemand, en physique et en histoire. À l’université de Vienne, il s’inscrit en philosophie et en histoire de la littérature, étudie la romanistique et la germanistique. À Vienne, il est associé au mouvement d’avant-garde Jeune Vienne.

  • Brand: Createspace
  • Published on: 2014-10-23
  • Released on: 2014-10-23
  • Original language: French
  • Number of items: 1
  • Dimensions: 9.00" h x .89" w x 6.00" l, 1.16 pounds
  • Binding: Paperback
  • 392 pages